The review for Literary History and Theory

ETRE FEMME DANS UN MONDE DES HOMMES. CONSTANCE DE DUNKA AUX YEUX DE LIVE-TITE MAIORESCO

December 15, 2019

👤Author

Name: Alexandra Dodu
Affiliation: Doctorand, Școala doctorală „Studii Literare și Culturale” din Universitatea București

📄Article

Citation Recommendation: DODU, Alexandra. Etre femme dans un monde des hommes. Constance de Dunka aux yeux de Live-Tite Maioresco”. In: RITL, New Series, XIII, No. 1-4, January-December 2019, p. 303-317.
Titre: ETRE FEMME DANS UN MONDE DES HOMMES. CONSTANCE DE DUNKA AUX YEUX DE LIVE-TITE MAIORESCO
Pages: 303-317
Language: French
URL: https://ritl.ro/pdf/2019/22_A_Dodu.pdf

Résumé: Première écrivaine roumaine d’expression française, traductrice, journaliste, pédagogue, musicienne, militante pour l’émancipation féminine, Constanța Dunka Șchiau (Constance de Dunka) est une personnalité du XIXe siècle qui s’est fit remarquer dans l’espace publique roumain et français. Ayant la possibilité de s’instruire aux pays de l’Occident, en Allemagne et surtout en France, elle observa les méthodes les plus modernes dans l’éducation et prenant l’exemple de sa maîtresse de Morale et Pédagogie, la réputée Mlle de Sauvan, elle rédigea un mémoire au prince régnant Alexandru Ioan Cuza au but de reformer l’instruction publique roumaine. Elle fut nommée par la suite inspectrice des écoles bucarestoises de filles. Cette vaste activité lui coûta, quand-même très cher, ayant été souvent le victime des accusations variées, de vraies émulations de jalousie de la part des collègues institutrices, directrices, ou bien des méchancetés phallocratiques des quelques figures importantes de l’époque, comme ce fut le charmant Titu Maiorescu ne la voyait pas de bon œil. Demeurée sous la voile de l’oubli historique, la trajectoire de Constance de Dunka révèle une multitude de facettes sous le rapport la production de l’image de soi et le contrôle de cette image dans la sphère publique.

Mots-clés: Constanța Dunka Șchiau, Titu Maiorescu, instruction publique, émancipation des femmes, Alexandru Ioan Cuza.

Bibliography:

Berényi, Maria, Aspecte național-culturale din istoricul românilor din Ungaria (1785–1918), Budapeste, éd. Tankönyvkiadó, 1990.

Bota, Ioan M., «Familia Dunca în faţa istoriei », în vol. IV, Maramureş – vatră de istorie milenară, éd. Societatea Culturală ProMaramureș „Dragoş Vodă”, 2004.

 Dodu, Alexandra, « Jane Dieulafoy, transgression du quadrillage social », în Identités dissimulées. Le voyage anonyme dans les sociétés anciennes et modernes, éd. dir. Albrecht Burkardt, PULIM, Limoges, en cours de publication.

 Florescu, Nicolae, Istoriografia literaturii române vechi: Evoluția metodelor de cercetare, éd. „Jurnalul Literar”, 1996.

Gonzalez-Quijano, Lola, Capitale de l’amour: filles et lieux de plaisir à Paris au XIXe siècle, éd. Vendémiaire, 2015.

 Iorga, Nicolae (1901) Istoria literaturii românești, v. III, Bucarest, éd. Minerva, 1983. Maiorescu, Titu, Critice (1874), éd. Eminescu, 1978.

 * * * , Jurnal și epistolar: Martie 1859 – 17 iulie 1860, vol. II, Georgeta Rădulescu-Dulgheru, Domnica Filimon, Bucarest, éd. Minerva, 1978.

* * * , Jurnal și epistolar: 22 iulie 1862 – 30 iunie/12 iulie 1864, vol. IV, Georgeta Rădulescu-Dulgheru, Domnica Filimon, Bucarest, éd. Minerva, 1983.

Martin, Philipe, La correspondance: Le mythe de l’individu dévoilé?, Louvain, Presses universitaires de Louvain, 2015.

Țarălungă, Ecaterina, Istoria literaturii române de la origini la 1900, Bucarest, éd. de l’Académie Roumaine, 1979.

Périodiques C.A. Rosetti, în Românul, 21 mars/2 avril, 1864.

Constanţa de Dunca-Șchiau pour Românul, IIe année, no. 255, Arad, 18 novembre / 1 décembre 1912

 Elie Berthet, «Constance de Dunka», în Panthéon Parisien. Album de célébrités contemporaines, 1859–1862. Documents d’archive Archives de la famille Mureșianu, lettre 2206.

No Comments

Comments are closed.